Qu’est-ce que la permaculture ?

Publié le : 15 février 20224 mins de lecture

La loi fondamentale de la permaculture est que les cultures imitent la nature, avec une grande variété, une localisation, un profit mutuel, une interdiction claire des pesticides et des engrais, une optimisation de la superficie, de l’utilisation de l’eau et de la lumière du soleil.

L’objectif étant de ne plus détruire les écosystèmes arrive à ajouter un autre avantage agréable, les potagers cultivés en permaculture requièrent moins de traitements que les plantations classiques.

La permaculture, c’est quoi ?

À l’origine, la permaculture était une forme d’agriculture formalisée dans les années 1970 par David Holmgren et Bill Mollison en Australie sur la base d’un modèle développé par l’agro-industrie japonaise méthode Masanobu Fukuoka. Ce modèle agricole vise à s’inspirer de la nature pour améliorer en synergie les systèmes agricoles basés sur la diversité, la robustesse et la productivité naturelle des cultures.

L’objectif est de créer un environnement agréable, résilient, rentable et durable. Mais bientôt, depuis les années 1980, le terme s’est étendu à une approche systémique bien au-delà de l’agriculture.

Les conceptions de la permaculture

La forêt, composée de plusieurs écosystèmes qui interagissent, est le modèle de fondement, un sol préservé en permanence, non uniquement par un paillage naturel, mais aussi avec l’absence de tout travail mécanique, d’engrais chimique ou produit toxique, l’alliance de divers végétaux et la présence d’importante de plantes pluriannuelles sans oublier l’existence d’animaux, mammifères ou poissons, qui contribuent à cet écosystème.

Au fil des années, les végétaux se ressèment, l’arrosage est réduit, le jardinier est là seulement pour observer, faire quelques modifications réfléchies et récolter simplement ce dont il a besoin.

Les différences et ressemblances avec la permaculture et l’agro-écologie

Les gens confondent la plupart du temps l’agro-écologie et permaculture, malgré toutes ces deux pratiques sont différentes. L’agro-écologie va hors de portée que l’agriculture biologique, elle vise à concevoir un système agricole durable, utilisant les méthodes comme la complémentarité, la fertilisation, la culture sur des buttons, et intégrer ces systèmes de manière écologique en économisant de l’eau, en luttant avec l’érosion.

Ce sont des choses que vous pouvez retrouver dans la permaculture, pourtant, cette dernière est plus large, car elle s’attache non seulement à créer des techniques agricoles durables et résilientes, mais également à les intégrer dans un système de vie plus vaste au sein duquel il faut prendre en compte l’humanité, le social et l’énergie.

La permaculture est donc à la fois ancienne et innovante, héritant et affinant les enseignements de la nature à la recherche de la quantité et de l’autonomie alimentaire. Principalement, parce qu’elle est utilisée dans les potagers urbains du monde entier, en lien avec l’organisation des Incroyables Comestibles.

Les choses indispensables pour une maison écologique
Le top 3 des pays les moins polluants

Plan du site